Le festival ÅÄÖ! musiques actuelles suédoises revient pour une troisième édition sous les couleurs du printemps avec pas moins de 6 dates dans la capitale française. Du 11 au 16 mai, 5 salles incontournables proposent des séries de concerts témoignant de la richesse de la scène suédoise actuelle. La programmation de cette nouvelle édition regroupe, comme toujours, des artistes établis tout en faisant la part belle aux pures découvertes. Parmi les talents confirmés, on retrouve Peter von Poehl, de retour avec un single Twelve twenty one précédant la sortie de son très attendu troisième album, Big Issues Printed Small, pour cet automne.

La show woman Frida Hyvönen revient au festival, cette fois accompagnée de 4 musiciens sur scène à La Maroquinerie avec un tout nouvel album To the Soul. Groupe mythique de la scène rock suédoise, les vieux briscards de The Soundtrack of Our Lives font un crochet par la France dans le cadre de leur tournée nordique pour présenter leur nouvel album Throw It To The Universe. Parmi les nouveaux arrivés, les grands de demain, faites un tour sur le net et écoutez : Agent Side Grinder, Simian Ghost ou This
Is Head…

Le festival se place sous le signe de l’éclectisme – 5 salles – 5 univers musicaux !

Le Trabendo ouvre le bal avec entre autres le duo de bricoleurs electro Lo-Fi-Fnk, la pop groovy de Pacific ! et la révélation 2012 Simian Ghost. La soirée se transforme ensuite en club Tracasseur Disco pendant lequel les deux créateurs du célèbre blog, véritable institution dans le paysage électronique suédois, se portent garants du line up de DJ reconnus et d’autres figures de l’avant-garde stockholmoise. S’ensuit un weekend folk, pop et « freedom rock » à la Gaîté lyrique.

Le festival a donné carte blanche à Peter von Poehl qui a invité ses complices de longue date – Free Fall, Marie Modiano et The Soundtrack of Our Lives – pour un programme de deux jours plein de surprises ! Le tout couronné d’un concert le samedi soir de Peter von Poehl avec 12 musiciens dont une section de vents et une section de cordes. Le dimanche prend la forme d’un après-midi aux multiples happenings musicaux, à la fois poétique, foisonnant et détendu.

La Maroquinerie affiche une soirée au féminin avec quelques-unes des perles du songwriting nordique : Frida Hyvönen termine sa tournée avec cette date en France ; Jennie Abrahamson sort son deuxième album teinté de pop sautillante, pastorale et ultra-addictive ; Promise and the Monster compose une folk gothique avec une voix cristalline et délicate.

L’Institut suédois propose une soirée de showcases avec Jennie Abrahamson et Blessing, nouveau groupe de rock psychédélique, combinée à une garden party dans le jardin de son hôtel particulier. Point Ephémère clôture le festival avec une vraie soirée découverte : disco rock avec This is Head ainsi que (kraut)rock et new wave avec Agent Side Grinder. Et en introduction arty, un set « slow-soul-heavy-heart-beat » des deux performeuses de The Mob, anciennes résidentes danse de ce lieu.

L’éclectisme de la programmation trouve sa source dans la volonté du festival de présenter toute la gamme des musiques actuelles suédoises. Pour l’anecdote, une étude américaine a démontré que la Suède était le pays le plus représenté dans les classements des meilleures ventes par rapport à son PIB. De nombreux artistes, producteurs, compositeurs travaillant à l’international sont suédois, sans forcément que le public le sache : José González, The Knife, Anna Ternheim, Miike Snow, Lykke Li, Robyn, Little Dragon pour en mentionner quelques-uns.

Cela inclut aussi bien les légendaires ABBA que les superstars du dancefloor mondialisé – tels que Swedish House Mafia, RedOne (Lady Gaga, Usher) et Max Martin (Katy Perry) -, en passant par la scène indépendante que défend le festival ÅÄÖ! Depuis ses débuts en 2009, le festival a programmé Jenny Wilson, Jay Jay Johanson, Prince of Assyria, Nina Kinert, Nicolai Dunger… et en Suède se cache encore toute une scène foisonnante à découvrir. Un foisonnement qui pourrait s’expliquer notamment par un réseau dense d’écoles de musiques, une tradition de chants populaires, des chorales scolaires pleines à craquer, l’apprentissage d’un instrument dès le plus jeune âge… La musique serait-elle le sport national des Suédois ?

SWEDISH MUSIC LANDSCAPE 

En deux ans, le photographe français Julien Bourgeois a rencontré plus de trente musiciens suédois qui l’ont emmené sur les lieux qui inspirent leur musique. Le résultat, un livre réunissant photos et récits de ces rencontres, est à paraître le 10 mai aux Editons Microcultures. Une sélection de son travail est présentée sous forme d’un diaporama lors du Swedish Weekend With Peter von Poehl à la Gaîté Lyrique et lors de la soirée show cases à l’Institut suédois. http://www.microcultures.fr/swedishmusic

Les dates :

11.05.12 @Le Trabendo :

Lo-Fi-Fnk + Korallreven + Pacific! + Simian Ghost + Tracasseur Disco : Punks Jump Up

12.05.12 @La Gaîté Lyrique :

« Swedish Weekend with Pter Von Poehl » : Peter Von Poehl + Free Fall

13.05.12 @La Gaîté Lyrique :

« Swedish Weekend with Pter Von Poehl » : The Soundtrack of Our Lives + Marie Modiano + « Fika musical » : Peter Von Poehl unplugged + surprises !

14.05.12 @La Maroquinerie :

Frida Hyvönen + Jennie Abrahamson + Promise The Monster

15.05.12 @Institut Suédois :

Jennie Abrahamson + Blessing

16.05.12 @Point Ephémère :

Agent Side Grinder + This Is Head + The Mob