Nadj commence la musique à 5 ans passant par un cursus classique, en parallèle elle apprend la guitare en autodidacte à l’âge de 12 et écrit sa première chanson. A 20 ans, elle se lance en solo et tourne avec de grands noms (Arno, Brigitte Fontaine, Dominique A, JL Murat), des FRANCOS à l’Elysée Montmartre.

En 1998, elle signe un contrat d’édition chez Warner Chappell, puis soutenue par Gary Lucas, compositeur du cultissime «GRACE » de Jeff Buckley. Mais hélas, elle est bloquée par un label indépendant et ne peut aller plus loin. Après un procès qu’elle finira par gagner, Nadj reprend sa course et part au Québec. Elle se fera remarquer aux Francofolies et enregistrera une démo avec KARKWA en 2003.

Le CIEL (salle SMAC et structure d’accompagnement) à Grenoble lui donne les armes et l’énergie pour rebondir. Elle y enregistrera un premier album avec Olivier Depardon. L’album est un véritable brulot d’énergie live. Warner le rachète, en lui proposant un contrat d’artiste.

Un second album parait en 2007 « Là ». Une tournée s’en suit en France et en Suisse. Les médias s’emparent du phénomène et Nadj imprime sa marque concert après concert. Mais Warner va mal et ferme les portes de son label de développement. Nadj et bien d’autres se retrouvent sur le carreau. Un second procès s’en suit, qu’elle gagne également. Dans la foulée elle sort sur internet un album autoproduit « Lasse Vegas » inspiré des paysages de l’ouest américain dont elle s’est enivrée lors d’un road trip.

Sa résurrection vient alors, après un break de 4 années, une parenthèse étrange parsemée d’épreuves personnelles qui ont bien failli la clouer au tapis. Elle se relève peu à peu et recommence à écrire. Tout passe par le prisme de cette noirceur douce amère, les mots touchent et broient, là où avant ils percutaient. L’incantation rock reprend, bercée par cette voix enfin trouvée, qui perce les maelstroms de batterie, de guitares, survolant des plaines d’harmonium, un paysage sonore atypique d’où est né « L’Oeuvre au Noir », l’œuvre d’une ex Riot Girl, une wild woman au feu renaissant…

  • En concert solo le Jeudi 17 mai  à l’International lors de la soirée Noomiz.

Ecouter :

l’International

  • 5/7 Rue Moret  75011 Paris

NADJ "L'oeuvre au noir"

Le site de l’artiste : http://www.nadj.fr/index.php/fr/