20 ans que le Festival Festiv’ Music fait date à CSH. Il s’agissait alors de fêter l’anniv dignement …

L’équipe des Terrasses ont donc décidé de marquer dignement l’évènement en lui donnant l’envergure méritée : grosse scène, gros son, belle programmation, beau staff, le tout sous Chapiteau. Jauge 400 places.

Fort du succès de cette édition exceptionnelle, la décision est prise : Il faut, il est nécessaire, de garder le format « chapiteau » et tout ce qu’il recouvre, redéfinir l’identité de l’événement, le renommer. Conflans serait en manque …

Et aujourd’hui, et bonne année, nous sommes en 2012, Les Terrasses ont l’honneur de vous présenter « Bonne Machine », une mécanique rock, folk, pop, rap, chanson, violon, qui va se roder au fil des années, pour longtemps et pour s’inscrire dans le paysage culturel, de la ville, du département, et pourquoi pas de la région … du pays ????

Bref, Festiv’ Music s’efface pour laisser la place à sa grande soeur : Bonne Machine

JEUDI 22 MARS

  • 19h00 – Pot et discours d’ouverture
  • 20h00 – Concert YVELIVE en partenariat avec le CRY

MADEMOISELLE SANE

Sane est une mademoiselle, mais elle a déjà tout d’une Dame de la chanson française !

« Chanteuse de textes » comme elle aime à le dire, Mademoiselle Sane défend sur scène la vie de ses personnages et leurs personnalités. En 2010 elle fait partie des sélectionnés Yvelive et a fait a première partie de ZAZ le 14 novembre dernier au Festival Blues sur Seine. Première partie aussi de Brigitte et Buridane en janvier 2011, à venir celle des Ogres de Barback !

Mademoiselle Sane est donc de retour sur scène entourée de sa nouvelle équipe avec un nouvel opus parût en avril dernier en numérique « Ca n’coûte pas grand’ chose de rêver » et partage avec nous de nouvelles histoires à son image : drôles, piquantes, légères. …Et très, très attachantes.

RTSF

Évoluant dans un tout autre registre à ses débuts en 2005, les membres de RTSF ont rapidement évolué vers le son Electro/Dub qui caractérise le groupe aujourd’hui. C’est ce style qui a permis à ces jeunes musiciens de regrouper leurs univers musicaux et d’allier leurs influences allant du rock au reggae, en passant par les musiques électroniques.

Privilégiant l’aspect « live », le groupe a rapidement bâti sa réputation grâce à une énergie scénique communicative et à des compositions explosives, leur permettant de se produire dans de nombreuses salles des Yvelines et des Hauts-de-Seine aux cotés de pointures telles que Brain Damage ou Kanka.

Cette importance de l’aspect scénique se trouve au premier plan dans le son RTSF. Axé sur la puissance, les compositions de RTSF visent à être les plus directes possibles de manière à mettre en avant les différentes impulsions et émotions des membres.

URBAN GRIO

Ce trio de Cergy s’est formé, début 2009, autour du slameur- rappeur LUN1K. Des textes noirs aux ambiances cinématographiques portés par un sorcier de la scène, un gourou de la rime et mis en musique par Chuck Nonnis, batteur-percussionniste- sampler en chef, et Motley Dju, savant-fou bassiste capable d’officier dans le metal le plus extrême comme dans la soul ou le jazz. Bref, ce n’est pas que du slam, pas que du hip-hop instrumental, pas que… un projet novateur ! Pas que, donc, mais bien plus encore! Avec des premières parties remarquées: The Last Poets (l’Observatoire, 95), Alborosie + Patrice (Festival 100 Contest, 95), Rocé (EMB, 95), Hocus Pocus (La Clef, 78), Ben l’Oncle Soul (Forum de Vauréal, 95), The Narcicyst(Glazart, 75)…URBAN GRIO’ est sélectionné pour le Rock en seine 2010. Urban Grio’ a sorti un premier 5 titres éponyme toujours disponible. Imaginez un slammeur/rappeur charismatique accompagné d’un batteur/sampleur de talent et d’un bassiste/clavier touche à tout et vous aurez un mélange urbain touchant l’excellence.

http://www.myspace.com/urbangrio

VENDREDI 23 MARS – 20h30

ASKEHOUG

Musique ! Des textes racés, à mi-chemin entre l’écriture ludique de Prévert et la noirceur assumée de Bukowsky, Askehoug raconte de façon délibérément provocante les pérégrinations d’individus trop romantiques pour ne pas être balayés par leur propre existence, dont la mégalomanie souffre d’une maladresse congénitale. Une sorte d’autoportrait déformant en somme… La voix grave et profonde dialogue avec la contrebasse virtuose de James Sindatry, elle rebondit sur les percussions aériennes de Nicolas « le K» Krassilchik.

Un ou deux traits de guitare électrique, trituration samplée et le décor est planté. Le groupe réconcilie subtilement rythmique hip hop et orchestration, hargne urbaine et style pompier, trivialité et bonnes manières, à l’image du titre de son premier album autoproduit Smart & Piggy.

Si l’on devait parler d’influence, Askehoug se trouve presque exactement à mi-chemin entre Arthur H et les Wampas, Serge Lama et les Beasty boys !

lien : http://www.myspace.com/aschehoug

OLDELAF

Ex leader du groupe potache Oldelaf et monsieur D, Olivier Delafosse continue son périple comique et chansonnier en solo.

Après avoir participé à différentes formations (les Petits Humains, Fatals Picards), Olivier Delafosse, ou Oldelaf pour les intimes, créé avec Frédéric Draps Oldelaf et monsieur D, groupe de chanson potache dans le sillon des Fatals Picards.

plus de 300 concerts, un CLIP le café qui a explosé les records de visionnages, trois albums, un livre pour enfant « Bete et Mechant », un DVD live, Oldelaf reprend la route avec un nouvel album « le monde est beau » Bien sur une nouvelle mise en scène, les tubes que l’on lui connait et des nouveaux morceaux à découvrir…

SAMEDI 24 MARS – 20h30

GOLDFISH BALLBREAKERS

Fans de Jimi Hendrix, Led Zeppelin ou encore The Black Keys, les jeunes musiciens conflanais des GOLDFISH BALLBREAKERS envoient un rock-blues énergique et coloré. Gagnants du tremplin Rock Event 95 en 2010 et finalistes du Fallenfest saison 9, ils ne jouent que des compositions originales dans la lignée du rock des 70′s.

CHEERS

Décidément, Versailles est le berceau de la pop moderne : Phoenix, Air, et désormais Cheers ! Et c’est bien au psychédélisme rêveur de Air et aux expérimentations brumeuses, lunaires et mélodiques de Radiohead que l’on peut rattacher ces jeunes gens à la maturité ahurissante. Mais Cheers sait fair parler la poudre, et l’on distingue également dans cette pop nuageuse et électrique les fantômes de Spacemen3 ou Black Angels. Signataire de deux EP’s aussi indispensables que gratuits, le quatuor a foulé les nombreuses planches de l’Hexagone, ajoutant à son inspiration sans borne le sens aigu de la scène. A la vôtre !

BIRDY HUNT

Le sextet francilien Birdy Hunt est né en même temps que l’année 2007. Une histoire qui commence par une soirée festive est une histoire qui commence bien ! Donc, voilà quatre ans que la bande est formée et avance dans le PMFI (Paysage Musical Français Indépendant). Comme bon nombre de jeunes musiciens, tour à tour seul puis (mal) accompagnés.

Humble et relax, Birdy Hunt intègre un team et forme une équipée fantastique qui chevauchera vers les sphères visibles de l’indé-qui-va-bien. Tour à tour programmés sur le Printemps de Bourges et les « Avant Seine » du festival Rock en Seine.En juin 2011 ils sortent leur second EP.

Un parcours sans faute pour ce groupe qui écume d’ores et déjà les salles de France et d’Angleterre.

QUADRICOLOR

Quadricolor naît d’un pari adolescent au détour du conservatoire de Nice : user d’une virtuosité rigoureuse et classique sur des covers irrationnelles de leurs influences majeures : Late of the Pier, Kaiser Chiefs, Arctic Monkeys et tant d’autres.Guillaume, Billy, Romain et David révèlent une alchimie mélodique rare et mature. Leur pop anglophone, progressive et décomplexée, se joue de l’étiquette « Baby Rockers » chère à notre scène française en ébullition, pour lorgner plutôt vers des songwriters U.S. s’encanaillant dans le Nothing Hill cosmopolite du Swinging London. Leur dernier E.P « Euphony » flirte doucement vers une pop psychédélique plus électronique, située quelque part entre Vampire Week-End, Metronomy et Grizzly bear, où nos multi-instrumentistes déversent la même effervescence jubilatoire que dans leurs prestations lives exaltées.

DIMANCHE 25 MARS – 16h00

BAT POINT G

Avec onze kilos qui bousillent son dos et un troisième poumon greffé sur le thorax, BATpointG est l’homme à l’accordéon. Armé du plus rétro des instruments et d’une boite à rythme, il surprend par ses chansons bien ficelées et un jeu atypique, plus hip hop que musette. … En SOLO (accordéon + machines) ou en DUO (avec Mr Tchack à la batterie et à la basse vocale), BATpointG fait le ménage, salue la punk Yvette et assume son personnage en voie d’extinction, il est l’homme à l’accordéon. … Dans la guerre des sons, il mitraille à coup de flonflons… Syntaxe habile, chant lexical, obsédé textuel. Laissez de coté vos préjugés, son instrument va vous faire ouïr…

UN D’CHAQUE

1 rappeur, 4 musiciens, 1 batteur. Musicalité Und’telligible et propos Und’tact : voici le cahier des charges du groupe et le sextet s’amuse, joue et pas seulement sur les mots. Les 5 instruments réagissent et répondent aux textes avec la même énergie communicative.

Rythmes, rimes et rires partagent la scène. Les codes et les styles y sont manipulés, détournés, bousculés… UndChaque joue, généreusement : on y écoute des histoires, des mises en places enlevées…On respire…Et, de chalenges musicaux en audaces poétiques, le collectif avance, à la rencontre du public.

L’aventure UndChaque commence comme ça… LIVE !

CEUX QUI MARCHENT DEBOUT

On ne présente plus CQMD, parrains des fanfares modernes, grooveurs infatigables et globe-trotters patentés (30 pays visités).

Après 19 ans de carrière, 8 albums et plus de 1000 concerts, Ceux Qui Marchent Debout font toujours danser la planète. Le funk est leur style. Qu’il soit second line, go-go, P-funk ou rocksteady (la soul jamaïquaine), il est au cœur de toutes leurs compositions. Après s’être frottés aux grands noms du genre (Maceo Parker, Fred Wesley, Bootsy Collins, The Neville Brothers) et même jammé quelques titres avec Joeystarr à l’Olympia en 2007, CQMD nous confirme que le funk est synonyme de joie de vivre et de jeunesse éternelle ! Leur show fun et énergique parsemé de descentes dans le public est toujours un ravissement pour les danseurs du monde entier. « Il faudra s’y faire, CQMD est le meilleur groupe de funk français du monde! » (Stan Cuesta / Rock & Folk)

Tout un programme.

EXPOSITION PERMANENTE

FLUFFYJACK DOLLS

Créatures imaginaires / décoration intérieure / pour enfants de 15 à 105 ans. Transformez votre regard. Jennie Burke vous emmène dans un univers où tout est fait de tissu. Un monde parallèle où la douleur physique n’existerait plus, puisque le fait de se recoudre soi-même fait partie du quotidien.Les poupées de chiffons et créatures imaginaires côtoient les sosies de star du rock ( David Bowie, Nina Hagen, The White Stripes…) et répliques d’instruments de guitaristes connus tel The Edge (U2), Jamie Hince (The Kills), Kurt Cobain (Nirvana)…Attachée à la récupération de tissu, et inspirée par la faune et la musique, ses poupées vont rapidement avoir des signes distinctifs :- de grands yeux (pour mieux te voir mon enfant)- de grandes couettes telles d’immenses oreilles (pour mieux t’entendre mon enfant)- de longs bras (pour mieux t’attraper mon enfant).On ne croit que très peu de temps à cette naïveté indolore… Précieusement torturée…